Reiki – EFT – Jecommande

Techniques de libération des émotions

Ateliers Partage

Gary Craig a découvert qu’un lien guérisseur s’établit entre tous les participants d’une séance d’EFT, bien que chacun semble avoir un problème complètement différent à traiter…Ce qui permet de travailler en groupe dans des sessions qui profitent à tout le monde.

Lors d’un atelier- partage EFT, le travail de libération se fait en travaillant tous ensemble sur les problèmes de chaque participant grâce à l’emprunt des bénéfices. De plus, l’énergie est fortement amplifiée grâce du groupe.

 

Comment se déroule un ATELIER – PARTAGE en pratique ?

Chaque participant ciblera un aspect particulier d’une problématique personnelle du moment se rapportant au thème de l’atelier.

Une évocation concrète du problème sous tous ses angles possibles, tel qu’il se présente dans la vie quotidienne …tout ce que  ce problème impose comme limites, obstacles… sera écrite

Je ramasse les copies et je les mélange afin de garder l’anonymat.(Toutes les copies seront brûlées chez moi après l’atelier)

Ensemble, nous répéterons  les phrases écrites par les participants, en les tapotant si c’est un atelier-partage EFT … et en terminant par « parce que… » dit silencieusement plusieurs fois  pendant une dizaine de secondes environ, tout en restant concentré sur le problème exprimé dans la phrase si nous utilisons le procédé JEcommande…et ce, afin d’en supprimer toutes les causes et origines…

Un traitement énergétique de guérison s’effectuera ensuite afin de transformer dans la paix, l’amour et la lumière tous les programmes qui viennent d’être énoncés.

Les phrases de guérison agissent  pour poser définitivement et efficacement le traitement que l’on vient d’opérer. Des affirmations-choix et des phrases d’intégration de notre nouvelle réalité font de même, ouvrant le chemin vers soi, c’est ce que j’appelle « les retrouvailles avec soi-même ».

 

Atelier partage « EFT et cancer »

L‘EFT  peut aider à traverser l’épreuve d’un cancer

L’EFT est  une méthode qui permet

  • de déposer ses peurs et ses angoisses,
  • de gérer le stress
  • d’accepter la maladie
  • de dépasser la tristesse au quotidien
  • d’accepter et de supporter les traitements et leurs effets secondaires.
  • de laisser l’énergie corporelle circuler librement
  • de stimuler le système immunitaire
  • d’avancer en direction de la guérison.

 

 : A Arimont- Route de Hottleux 16 – 4960 Malmedy

Quand : Les vendredis 27 octobre et 8 décembre 2017 de 14H à 16H30

Inscription indispensable, le nombre de places étant limité à 15 participants

La participation est libre et sera versée à l’aide aux malades atteints du cancer du sud des cantons de l’est

 

L’EFT ne doit en aucun cas vous amener à diminuer ou interrompre le traitement mis en place par votre oncologue.

 

Exemple d’un cas vécu lors d’un atelier-partage:

Lors de cet  atelier EFT en groupe, tout le monde se connaissait … un des participant avait des douleurs à une épaule…nous commençons donc en faisant des rondes de tapping décrivant sa douleur et les ressentis locaux…Très peu d’amélioration. Cette personne n’a pas envie de poursuivre le travail avec l’EFT devant tout le monde… C’est le moment de chercher les racines de son problème.

Lorsque je lui demande quand sa douleur à l’épaule est apparue, son visage change…il semble bouleversé et envahi d’une émotion qu’il n’arrive pas à dissimuler.

Je questionne : –« Tu peux nous dire ce qui se passe ? »

« Non, je préfère pas. C’est trop personnel. »

Il parle vaguement d’une situation, mais ne veut pas préciser.  Je pense deviner…car  il m’avait un jour confié ses soucis familiaux… mais je respecte son choix.

Nous avons continué les rondes en disant à chaque fois «  la situation ou cette situation » et, surprise…après quelques rondes, les traits de son visage s’illuminent…

La personne dira ressentir une PAIX intérieure, qu’elle ne connaissait plus depuis que cette situation familiale était apparue dans sa vie.

Lors de l’atelier suivant, il nous dira son détachement par rapport à cette situation : « la situation n’a pas changé, mais, ça ne me ronge plus comme avant…je vois les choses différemment depuis la dernière fois ! »

 

Exemples d’affirmations- choix pour clôturer une session EFT:

Pour clôturer une session EFT d’une personne disant:  » Je crois bien que je ne m’aime pas »

« Même si je ne m’aimais pas, je choisis maintenant de voir, d’accueillir et de laisser grandir la belle personne qui est au fond de moi »

Alors que la personne ne voyait qu’une minuscule  belle personne, à la fin, elle me dit que cette belle personne est assise sur sa chaise !

 

Pour clôturer une session EFT d’une personne qui souhaitait avoir une relation plus harmonieuse avec son compagnon :

« Même si j’avais un grand vide d’amour que je remplissais par de la colère, je choisis maintenant de remplir moi-même ce vide par de la paix, de la douceur et de l’amour et de laisser rayonner cet amour autour de moi »

 

Pour clôturer une session d’une personne qui: « C’est impossible pour moi d’être heureuse car mon mari et ma maman sont malades »:

 » Même si j’étais inquiète pour la santé de mes proches, je choisis maintenant de m’accorder la liberté de m’occuper de moi avec plaisir »

 

Une séance pas comme les autres lors de mes débuts avec l’EFT:

Cette dame, trompée depuis douze ans par un mari, manipulateur, impulsif, dit qu’elle se sent « enfermée dans une prison dorée ». Elle veut le quitter, hésite, ne sait pas choisir entre : retourner dans la ville de son enfance où elle a passé  sa vie et la ville où elle est actuellement depuis 4 ans.

Lors de la 1ère séance, nous traitons plusieurs aspects du problème.Après quelques rondes de tapping, c’est elle qui propose les phrases qui lui viennent spontanément, « je sens que je dois aussi faire celle-là » dira-t-elle quelques fois, et il me suffit de l’accompagner et de parfois réajuster sa formulation.

En fin de 2ème séance, son affirmation-choix est: « Même si je me sentais enfermée, je choisis maintenant de me libérer de mon mari »

Une semaine plus tard: 3ème séance. Elle m’annonce qu’elle a loué un bel appartement dans sa ville natale, dans un coin paisible qui lui plaît, où ses parents ont vécu de nombreuses années…et qu’elle est allée voir son avocat. Celui-ci doit remettre la lettre à son mari dans 10 jours, mais elle préfère annoncer elle-même son départ au mari. Nous allons donc essayer d’éliminer toutes ses peurs et ceci devrait être la dernière séance avant « l’affrontement »

Très vite, c’est à nouveau elle qui propose tous les: « même si j’ai peur de… » mais au bout d’une heure, plusieurs fois au milieu d’une ronde de tapping, elle mélange les mots: « une autre phrase est déjà là «  me dit-elle. Ensemble, nous décidons de respecter ces signes  et dès qu’une nouvelle phrase arrive, nous la tapotons sans terminer la ronde avec la précédente; quelques fois une seule fois le point karaté et on passe à la phrase suivante.

Cela allait dans tous les sens, sans véritable lien entre toutes ces peurs en passant de « la peur de son mari, des grands chiens, de l’autoroute, des intempéries, de la mort, des bois, des nouvelles technologies, d’être malade, du jugement dernier, d’être seule, peur d’être grugée, peur des crocodiles, peur de sa lenteur« ( là, j’ai failli éclater de rire en pensant à sa  » vitesse TGV  » du moment)… puis tout à coup, les phrases deviennent: « Même si je ne suis pas digne de … » et, au bout d’un moment , il y a eu tous les: » MERCI à… pour… » qui se sont spontanément imposés: » merci à mes parents, à Dieu, à la vie, à mes thérapeutes » , ensuite, sans transition,  pour conclure tous les « MERCI à elle-même pour … » (elle disait chaque fois son prénom et pourquoi elle se remerciait)

 A la fin de la séance, c’est une personne complètement métamorphosée qui était en face de moi: souriante, rayonnante, confiante, sereine,  heureuse et en paix.

Un mois plus tard, c’est notre  5ème rencontre: profitant que son mari était parti  4 jours à l’étranger, elle a  réglé les formalités administratives, elle a organisé son déménagement dans la plus grande discrétion, son mari refusant la séparation ainsi que toute discussion! Elle a mené tout cela de front avec trois amies, en cachette et en vitesse, le mari n’étant au courant de rien!Nous libérons des restes de peurs, principalement en rapport avec la nouvelle vie qui se profile: « peur de l’inconnu, de la solitude, de l’échec… »

Comme lors des séances précédentes, les mots remontent du plus profond d’elle-même, et nous tapotons les phrases et les expressions qu’elle me propose, car, dit-elle  » c’est toujours le mot le plus juste qui colle avec ce que je  veux exprimer » et je le respecte.

Pour conclure, nous terminons, comme d’habitude par une affirmation-choix très touchante: « Même si je me sentais une coquille vide, complètement inutile dans la synchronicité de l’univers, je choisis maintenant de découvrir ma mission ici-bas, et de la vivre pleinement »

C’est avec beaucoup d’émotions que je dis « au revoir », à une femme forte et déterminée, lui souhaitant une nouvelle vie satisfaisante, qui la comble!

 

Un autre témoignage également lors de mes débuts avec l’EFT…raconté par la personne elle-même :

Le tout premier contact que j’ai eu avec l’EFT, s’est soldé par une sorte de libération d’une peine terrible après la mort de mon petit chien « Obione ». Ce brave loulou, a décidé de mourir dans mes bras. Quelques secondes avant de mourir, il a relevé la tête dans un effort surhumain pour me regarder et me dire adieu.

Pendant des semaines je ne parvenais pas à me remettre de cette perte cruelle. Il m’aura fallu près de 15 mois pour me libérer de cette souffrance et grâce à l’EFT, j’y suis arrivé. Julianne m’a initié à cette technique de libération qui m’a fait le plus grand bien.

 

… Plus tard, Julianne et moi-même avons mis sur pied des ateliers- partage EFT.

Lors d’un de ces ateliers, nous travaillons sur moi. J’avais été soulagé de douleurs et d’un blocage d’épaule la fois précédente.

Après la séance du mois passé, je me plains de vertiges et suis sous traitement médical.

« Même si j’ai ces vertiges,…

« Même si j’ai perdu mon équilibre,…

 En réalité nous traiterons principalement un déséquilibre psychique et mental

 Puis après, quelques rondes de tapping pour des ressentis de rejet datant de l’enfance, Julianne propose de faire une affirmation-choix :

« Même si je me sentais rejeté, je choisis maintenant de…et  je poursuis: « …d’être au service des autres »

 Julianne me réponds : « Mais tu t’oublies!

 Moi : « Je me sens investi d’une mission »

Au même moment, mes yeux se remplissent de larmes et je cache mon visage entre les mains, et  après quelques secondes d’intense émotion générale Julianne  demande : « Tristesse? »

 « Non des larmes de joie, de bonheur extrême, d’extase, je me sens dans le même état que lorsque je suis arrivé à Lourdes »(J’avais fait le pèlerinage de Nivelles (Belgique) à Lourdes à pied, en remerciement d’une guérison)

Mon affirmation-choix est devenue: « Même si je me suis souvent senti rejeté, je choisis maintenant de profiter de la plénitude de cet instant »

 Depuis ce moment, tout en faisant du tapping en me promenant, j’ai par deux fois ressenti ce même moment d’extase et comme une bouffée d’air qui sortait du plus profond de moi-même. Je traitais d’autres situations de conflits familiaux, principalement avec ma mère décédée il y a plus de dix ans.

Deuxième enfant d’une fratrie de trois enfants, j’ai toujours ressenti comme un manque d’attention, d’amour. J’étais considéré comme un enfant qui n’écoutait pas, qui n’en faisait qu’à sa mode, qui avait toujours de mauvais plans…  bref, je me sentais rejeté.

Grâce à l’EFT, j’ai pu résoudre ces conflits et vivre maintenant d’une façon plus conviviale, plus libérée et d’être en paix avec ma mère.

Autre élément que j’ai remarqué, durant cette période: au moment de faire le tapping au niveau des lèvres, ma voix changeait et devenait plus caverneuse et résonnante. Principalement du côté gauche. J’ai une obstruction nasale à gauche qui depuis lors s’est fortement améliorée.

Depuis que je pratique l’EFT et participe aux ateliers- partage, j’ai beaucoup plus d’énergie. J’ai remis de l’ordre dans mes affaires et dans ma vie. Je me suis concentré sur des problèmes personnels qui m’étouffaient et qui maintenant sont sur le point d’être résolus. Certains sont même résolus.

Souvent, seul ou même lors d’un atelier, j’ai des flash qui me viennent et je suis heureux de pouvoir les traiter. Cela me libère et me permet d’être chaque jour un peu plus libre, autonome et confiant dans ce que je dois entreprendre et je suis surtout beaucoup plus disponible. Je suis beaucoup plus souriant, beaucoup plus entreprenant à bon escient et communicatif. La vie est tellement belle, chaque instant présent est pour moi un bonheur extrême. Et j’y pense de plus en plus souvent.

Je ne peux vous souhaiter qu’une chose : « Avoir autant de bonheur que moi et avoir confiance en vous. N’ayez aucune crainte, l’EFT vous apportera progressivement ce qui vous manque en supprimant toutes les barrières qui s’opposent à votre bonheur »

Je vous embrasse.

G.F.

 

C’est la première fois que je faisais un atelier partage et celui-ci était très étonnant et très réussi. Il m’a bien éclairé sur l’EFT, c’est ce que j’attendais

Depuis vendredi dernier je vais bien. Je me sens plus détendue et plus légère. Les deux premières nuits j’ai fait beaucoup de rêves mais c’est peut être normal. J’ai réessayé les séquences d’EFT pour des petites choses et j’ai l’impression que ça a marché.

Encore une fois merci et à bientôt peut-être pour un autre atelier.

Joëlle Atelier -partage du 11 avril 2014 le Pardon

Laisser un commentaire